Lentilles et co

Pourquoi manger des lentilles ?

Nous consommons trop de viande et cet excès déséquilibre le régime alimentaire. Excès de protéines, excès de lipides, et particulièrement d’acides gras saturés, sources du fameux "mauvais cholestérol" : tout celci contribue aux risques d’ennuis cardio-vasculaires, d’obésité, de rhumatismes (accumulation d’acide urique dans nos tissus provenant de la synthèse des protéines animales).

D’autre part, plusieurs études ont montré qu’un rapport existe entre la consommation d’une grande quantité de viande rouge et l’augmentation du nombre de cancers du gros intestin.

Ces problèmes de santé sont liés àt :

D’autre part sa production aurait des conséquences néfastes pour l’environnement. Les effets proviennent de la production de viande. Elevage, emballage, transport mais également de la production de toutes les fournitures : nécessaires aux élevages industrialisés (nourriture pour animaux, eau...)

Heureusement que les légumineuses pourraient offrir une solution.

Les avantages des lentilles

Ressources

La surconsommation de viande nécessite beaucoup de ressources. Pour une même quantité de protéines animales, il faut une surface agricole 10 x plus vaste que pour des légumineuses.

Il faut 10 kg à 15 kg d’orge ou de blé pour produire un kilo de viande bovine. En France, l’essentiel de la culture céréalière sert à nourrir les animaux. Mais ça ne suffit pas, Au Brésil, plus d’un million d’hectares de forêts ont été détruits pour faire place au soja (pour l’alimentation du betail).

Emissions gaz à effet de serre

L’élevage est également responsable de 18% des émissions gaz à effet de serre au niveau mondial.

Comparativement, la production d’un kilo de bœuf engendre près de 80 fois plus de gaz à effet de serre qu’un kilo de blé et représente l’équivalent de 60 km en voiture.

Eau

Produire de la viande consomme beaucoup d’eau. 5 x plus d’eau pour produire des protéines animales que des protéines végétales

  • 1 kg de bœuf (élévage intensif ) = 50.000 l d’eau
  • 1 kg de volaille (en batterie) = 5000 l d’eau

Pour comparaison : prendre sa "petite douche" durant une année (± 20.000 litres d’eau)

Conclusion

Le rapport de l’ONU conclut aussi que l’élevage compte parmi les activités les plus nuisibles pour les ressources en eau à cause du déversement massif des pesticides et excréments d’animaux dans les cours d’eau.

Partager

Produits déjà scannés

Lettre d'information

RABAD