Pommes de terre

Culture

Le goût des pommes de terre est déterminé par la méthode utilisée pour les cultiver. On considère notamment qu’une pomme de terre aura un meilleur goût si on la laisse suivre une croissance naturelle sur toute la saison. Nous observons par ailleurs que le goût des pommes de terre est altéré par la recherche constante d’un rendement à l’hectare toujours plus grand et de la prolongation artificielle du processus de croissance qui s’ensuit. Il est évident que la race de pomme de terre et l’adaptation éventuelle de la fertilité du sol jouent également un rôle important.

En conclusion, le goût des pommes de terre produites pour le marché de produits frais est généralement meilleur que celui des pommes de terres pour l’utilisation dans des produits industrialisés.

Types de culture

Les agriculteurs qui produisent pour l’industrie alimentaire ou les conditionneurs concluent des contrats dans lesquels ils s’engagent à fournir une certaine quantité de pommes de terre pour une certaine date et à un certain prix. Ces pommes de terre passent à la transformation pour la production de frites congelées, chips, amidon et autres préparations.

Les agriculteurs concernés tentent de produire le plus possible de kilogrammes par hectare de races qui se prêtent très bien à la transformation, dont la race la mieux connue est la Bintje.

Pour garder la plante saine le plus longtemps possible, on prévoit 1 arrosage contre les mauvaises herbes et 10 à 15 arrosages contre le mildiou (phytophtora infestans). La livraison à l’industrie de transformation se fait au mois d’octobre-novembre, après défoliation avec un produit chimique.

Production : 50 tonnes/ha en moyenne.

Photo : Pameseb

Partager

Produits déjà scannés

Lettre d'information

RABAD