Pesticides

Facebook Twitter
Les céréales sont cultivées en immenses quantités et selon un modèle d’agriculture intensive, principalement aux Etats-Unis et en Europe. Ce sont des productions agricoles gourmandes en pesticides (issus de la pétrochimie), tels que les pesticides et engrais. Leur culture a dès lors un impact considérable sur l’environnement.

Pour les céréales panifiables, ces produits de synthèse servent principalement à limiter la croissance des tiges (pour éviter qu’elles ne « versent », c’est-à-dire qu’elles ne se couchent avant la récolte), à désherber les parcelles, à lutter contre les maladies et à augmenter la teneur en protéines des grains.

Mais, d’une part, ces intrants sont produits à partir de pétrole et leur fabrication génère d’importants gaz à effet de serre. D’autre part, leur utilisation entraîne de graves conséquences sur l’environnement direct où ils sont pulvérisés, principalement la pollution des sols et de l’eau, une perte de biodiversité de la faune et de la flore et la diminution du nombre d’abeilles. 

Dans les grandes plaines céréalières de France, les autorités publiques estiment que l’agriculture est responsable d’environ deux tiers de la pollution des eaux en nitrates, phosphates et pesticides.

Lettre d'information