A éviter

Facebook Twitter

Aujourd’hui c’est au Canada, en Inde et en Turquie que les lentilles (une des légumineuses les plus cultivées) sont les plus produites.
Ensemble, ils représentent 70% de la production mondiale.
En consommant celles-ci, le consommateur contribue donc à

  • la destruction des filières agroalimentaires paysannes
  • la biodiversité locale
  • la production de gaz à effet de serre qui sont libérés pendant les transports de longue durée.

Donc, lisons les étiquettes afin d’en connaître l’origine.

Un bon Exemple : Culture des pois chiches et des lentilles en Sicile

Lentilles et pois chiches sont cultivés en Sicile depuis bien longtemps, ces légumes se dégustent dans plusieurs de recettes traditionnelles. Certaines variétés sont typiques et locales comme le pois chiche rouge de Ciancina et le noir de Villalba, bien qu’actuellement les cultures se concentrent principalement sur 2 variétés dans toute l’île, le Sultano ( Sultan : petit et lisse) et le Pascià ( Pacha : moyen et plus rugueux).

Et pour les lentilles nous trouverons la lentille verte de Villalba, la noire de Leonforte, la rouge de Modica, la lentille d’Ustica, etc…

En Sicile le sol est préparé à la fin de l’été après les premières pluies, à l’aide d’un ripper ou d’un soc à 5 lames, profondeur de 20 à 30 cm.

Plusieurs passages à la herse suivent pour ameublir le terrain et éliminer les herbes spontanées. Les semailles commencent fin décembre pour se terminer début mars. On sème par rangée et en fonction de la taille de la graine on utilise 150 à 200 kg de semence à l’hectare.

Comme la germination et la croissance de la plante sont lentes, le sol se recouvre d’adventices, l’idéal est de faire un désherbage mécanique - sarclage entre les rangées – ou tout simplement manuel.

S‘il y a peu d’adventices nous n’intervenons pas jusqu’à la récolte qui a lieu en juillet dès que toutes les cosses sont bien sèches.

Lettre d'information