A privilégier

Facebook Twitter

Vous avez une solution facile pour éviter que votre chocolat est produit dans des mauvaises circonstances de travail : achetez du chocolat issue de commerce équitable (Fairtrade)

Fairtrade en quelques mots

Fairtrade (en Belgique aussi connu comme Fairtrade Max Havelaar) est un label international cogéré par les représentants des producteurs, par des associations de commerce équitable, par des ONG et par des acteurs économiques.

Les standards Fairtrade encouragent le développement social, économique et environnemental des producteurs et de leurs organisations. Les standards jouent le rôle de filet de sécurité pour les petits producteurs contre les incertitudes des marchés, leur assurant ainsi de vendre à un prix couvrant leurs coûts de production.

Contrôle

L’organisme de certification indépendant FLO-Cert (agréé ISO 65) assure l’intégrité du système de certification et le respect des standards fixés par Fairtrade International.

Les mesures correctives permettent au système Fairtrade de soutenir les producteurs pour faire face à ce fléau, sans les exclure du système. Une exclusion ne résoudrait pas le problème du travail des enfants mais, bien au contraire, l’aggraverait en dégradant les conditions de vie des familles concernées. Cependant, si malgré les actions correctives, les auditeurs observent encore des cas de travail des enfants, l’organisation risque de perdre la certification Fairtrade.

Les garanties

Les garanties et objectifs clés des standards Fairtrade pour les organisations de producteurs de cacao sont :

  • Un prix minimum garanti d’achat de 2 000 dollars la tonne de fèves de cacao certifiées (ou le prix du marché si celui-ci est supérieur).
  • Une prime de développement fixée à 200 dollars par tonne destinée aux investissements communautaires, productifs et environnementaux.
  • Un préfinancement possible à hauteur de 60 % du prix d’achat des fèves
  • Des partenariats commerciaux justes et de longue durée.
  • Des standards environnementaux encourageant une pratique raisonnée de l’agriculture basée sur une utilisation minimale et prudente des intrants chimiques, l’interdiction des produits les plus dangereux, une gestion propre et sécurisée des déchets, une bonne gestion de l’eau, un maintien de la fertilité des sols, une interdiction de l’usage d’organismes génétiquement modifiés.
  • L’interdiction du travail forcé et du travail des enfants.

Lettre d'information