A privilégier

Facebook Twitter

Pour la conservation, et éviter de développer des alcaloïdes toxiques dans vos pommes de terre : Conservez les à l’ombre, (emballées dans un sac, ou du papier journal, et au frais (mais pas au frigo). Coupez les parties vertes et germées s’il y en a, lorsque vous les épluchez.

Irradiation

En ce qui concerne les aliments irradiés, le gouvernement n’applique pas les contrôles pour vérifier que les normes d’étiquetages sont bien observées. Vous pouvez donc manger des aliments ionisés sans le savoir, ni le vouloir. Car ce procédé peut favoriser la perte de nutriments et de vitamines, et comporte des risques environnementaux par présence de substances radioactives au sein des entreprises pratiquant l’ionisation.
Si vous voulez évitez les pommes de terre irradiées, procurez –vous des pommes de terre chez le producteur, en filière courte, ou au magasin bio (si vous n’en cultivez pas). Conservez les de manière adéquate pour éviter la germination.

Cuisson

La meilleure cuisson des pommes de terre est celle à l’eau ou à la vapeur avec la peau. Les vitamines et les éléments nutritifs sont concentrés entre la peau et le tubercule. Eplucher la pomme de terre revient à se passer d’une grande partie de ses qualités nutritionnelles. Et sa cuisson a une grande incidence sur sa richesse en calories (de 85Kcal pour 100gr de pommes de terre cuites à l’eau à 548Kcal pour 100gr de pommes de terre chips). Donc, c’est une aliment à privilégier dans une alimentation équilibrée, au même titre que les pâtes, pain riz et autres céréales, à condition que sa cuisson soit la plus nature possible.

Agenda

Lettre d'information