Les labels

Facebook Twitter

L’aquaculture comme mode de pêche durable est possible mais à la condition de respecter des normes strictes. De nombreux producteurs sont soucieux de l’environnement et de l’avenir de la mer, et fournissent des produits de qualité. Les labels peuvent vous permettre de faire des choix durables lors de vos achats.

Le Label bio

Le label bio assure un produit de la mer provenant d’une aquaculture suivant des normes strictes, une aquaculture respectueuse de l’environnement et de l’animal. Les poissons reçoivent une alimentation végétale certifiée bio et une alimentation à base de farine de poissons provenant de chutes de parage de poissons issus de l’aquaculture bio ou issus de pêcherie durable.

Le label assure une faible charge d’élevage (pour le saumon 17kg/m³ alors qu’en moyenne les bassins ont une densité de 23kg/m³), permettant un meilleur bien-être animal et une diminution des risques sanitaires. Les traitements allopathiques sont très limités, et les pesticides sont interdits.

Le label Naturland

Le label Naturland suit toutes les normes de l’élevage biologique, et va encore plus loin dans la démarche. Il impose une série de critères socio-économiques dont la limitation des conflits avec d’autres utilisateurs de ressources aquatiques.

Le label Friend of The Sea

Le label Friend of the Sea exige le respect des habitats environnant (ex : les mangroves). Il exige une aquaculture limitant les fuites de poissons. Comme pour le bio, les produits OGM et les hormones de croissance sont interdits. Les aquacultures certifiées Friend of the Sea se sont engagées à réduire graduellement leur empreinte carbone.
Ce label comporte également des critères socio-économiques en assurant le principe de responsabilité sociale.

Le label ASC

Le label ASC assure la préservation de l’environnement, des ressources en eau et de la diversité des espèces sauvages (ex. : prévenir les fuites de poissons). Un point est mis sur la santé animale (ex. : utilisation d’antibiotique uniquement en cas de maladie) et le principe de responsabilité sociale (travail des enfants interdit,..).
Le label ASC est parfois critiqué. Greenpeace lui reproche notamment de tolérer la présence d’ingrédients génétiquement modifiés dans les aliments utilisés. On lui reproche aussi des densités de poissons trop importantes dans les bassins.

Greenpeace

Greenpeace a réalisé un guide reprenant ses propres critères pour un poisson d’élevage durable

Lettre d'information