A privilégier (bis)

Facebook Twitter

6) Les labels

Beaucoup de pêcheries non labellisées, travaillent de manière durable, il est cependant difficile de déterminer lesquelles si le poissonnier n’a pas les infos nécessaires. Les labels sont là pour vous aider, ils vous assurent des produits de la mer issus d’une pêche durable.

MSC

Le label assure un poisson issu de pêches aux méthodes respectueuses de l’environnement, qui évitent la pêche intensive, limitent l’impact sur l’écosystème et assurent une gestion des pêches bien organisée et avec toutes les parties prenantes.

Le label MSC est le plus ancien (1997) et a le mérite d’exister et d’être un précurseur. Cependant, de nombreuses critiques sont faites à son égard. Par exemple, bien que les normes environnementales soient basées sur les résultats, beaucoup leur reprochent de ne pas aller assez loin, notamment au niveau des techniques de pêche. Le MSC a, par le passé certifié des pêcheries de poissons dont les stocks étaient faibles. On lui reproche aussi de certifier de grandes pêcheries aux techniques industrielles et à l’inverse de sanctionner les petits bateaux par un prix de certification très élevé.

Friend of the Sea

Friend of the Sea a développé une liste de critères qui excluent directement les pêcheries n’y répondant pas. C’est un point important spécifique à ce label.

Il assure des poissons dont les réserves ne sont pas surexploitées. Il assure des techniques de pêche sélectives (max 8% de déchets), n’ayant aucun impact significatif sur les fonds marins, et sans aucune capture accessoire d’espèces énumérées dans la liste rouge de l’UICN. Les pêcheries doivent améliorer leur efficacité énergétique et doivent avoir une bonne gestion de leurs déchets. Des normes de responsabilité sociale sont également présentes.

Naturland Wildfish

Naturland Wildfish est un label très récent, encore peu présent sur nos étalages. Il impose des normes environnementales assez poussées mais également des normes socio-économiques (conditions de travail équitable, salaire correcte, engagements et responsabilités mutuelles,…).

Label islandais

Le label concerne les pêcheries islandaises et assure une gestion responsable de la pêche et le respect des ressources marines. Les captures respectent les limites autorisées par les autorités compétentes et les poissons ne peuvent pas provenir de stocks surexploités. La pêcherie doit mettre en place une approche méthodique de l’impact de la pêche sur l’écosystème et doit appliquer ses principes pour en restreindre les effets.

Attention : le logo Delhaize « Pêche durable » n’est pas un label, il est d’ailleurs présent sur tous les poissons vendus dans la grand surface, sans distinctions.

7) Diversifier

Un des principaux conseils pour manger du poisson durable est la diversification. Varier les espèces que vous consommez et les zones de pêche dont ils proviennent. N’hésitez pas aller vers des poissons qui vous sont inconnus (toujours avec votre liste) vous ferez de belles découvertes. Ne vous cantonnez pas aux poissons les plus consommés. Découvrir de nouveaux poissons veut aussi souvent dire découvrir la meilleure façon de les préparer.

8) Valoriser le poisson en entier


Le poisson ne se limite pas à ces filets. Valoriser toutes les parties du poisson en les achetant entier par exemple. Cela vous permettra de réaliser de délicieux fumet de poisson qui viendront agrémenter vos sauces et serviront de base à vos potages.

Si vous n’êtes pas un as de la cuisine, demandez à votre poissonniers de lever lui-même les filets et surtout de récupérer les arrêtes et autres « déchets » comme la tête.

Agenda

Lettre d'information